You keep using that word…

- September 10th, 2012

As I mentioned here last week, there are people in Quebec who believe that “hateful” media coverage by English-speaking media has somehow created a climate that is to be blamed for the deadly shooting at the Parti Quebecois rally on election night. Evidence of such hateful coverage? Here is a list put forward by the Mouvement Quebec Francais folks:

Don Macpherson, The Gazette 15 août
« C’est officiel, de son propre aveu écrit, le parti Québécois de Pauline Marois est xénophobe.»

« It’s official. By its own written admission, Pauline Marois’s Parti Québécois is xenophobic. »
« The only difference is that the xenophobia of Pauline Marois’s PQ is based not on ethnicity but on language. »
http://www.montrealgazette.com/life/Macpherson+takes+language+level/7083…

Michel R. Magnan, The Gazette, 6 août
« Cela fait d’eux des idiots fermés d’esprits et ils ne constituent pas le reflet de la majorité des la population francophone. ( En parlant de ceux qui ne veulent pas parler anglais).

« It makes them narrow-minded idiots and they are certainly not a reflection of the majority of French-speaking citizens in Quebec. »
http://www.montrealgazette.com/life/Opinion+Generalizations+about+other+…

Lettres ouverte au sujet du PQ, the gazette, 16 août
« Les délires de Pauline Marois ne sont pas nouveaux. La xénophopie est dans l’ADN du PQ depuis sa création. Dans le passé, la cible était uniquement les anglophones, mais au cours des décennies, avec une immigration venue du Moyen-Orient et de l’Asie, ce parti intolérant s’est trouvé des nouvelles cibles. Les récentes attaques de Marois à l’endroit des anglophones ne peut qu’inciter la haine et l’intolérance.»

« Pauline Marois’s ravings during this election campaign are nothing new. Xenophobia has been at the core of the PQ since its inception. In the past, anglophones were solely the target, but over the last few decades with immigration coming from the Middle East and Asia, this intolerant party has found new targets. Marois’s recent attacks on anglos can only serve to incite hatred and intolerance. »
« The PQ’s anti-religious bigotry is unwelcome and destructive, to be sure. »
http://www.montrealgazette.com/news/Letters+Quebec/7101584/story.html

« Francosupremacy in Montreal, the intolerant PQ policy du jour », National Post, 1er septembre

« À mesure que le PQ se rapproche tranquillement d’une possible majorité, il laisse derrière-lui un parcours destructeur, et méprisant pour les minorités linguistiques et religieuses.»

« As the Parti Québécois scratches and claws its way closer to a possible majority government, they leave behind a path of destruction, and contempt for linguistic and religious minorities. »
« She later backtracked on that proposal, suggesting that only new immigrants be subjected to French exams; but the mere fact that she could consider such a blatantly xenophobic and undemocratic measure is frightening on its own. »
« To achieve Francosupremacy in Montreal, Lisée said the PQ would add an element to immigration forms which would not only ask if applicants could speak French, but also if they lived in French. »
« His ideas are consistent with the Péquiste mentality that French language and culture can only be strengthened by weakening others that pose a “threat.” It is an attitude that is not only blatantly xenophobic, but insulting to Quebecers of all political persuasions who are highly educated, more than capable of learning and living with two, three or even four languages, and more tolerant than those who represent them.
http://fullcomment.nationalpost.com/2012/09/01/dan-delmar-francosupremac…

« Quebec’s intolerant separatists »
« It’s hard to know what to make of the narrow-minded nativism of Marois and her party. »
http://www.calgaryherald.com/business/Quebec+intolerant+separatists/7135…

Pauline Marois, fanning the flames of intolerance, The Gazette, 22 août
« Avec moins de 2 semaines à faire à la campagne électorale, Marois attise les flammes de l’intolérance avec toute l’énergie qu’elle peut trouver.»

« Instead, with less than two weeks to go before the Sept. 4 vote, Marois is fanning the flames of intolerance with all the energy she can muster. »
http://www.montrealgazette.com/life/Editorial+Pauline+Marois+fanning+fla…

« The party that believes in the assimilation of minorities rather than what it calls “Canadian multiculturalism” is ambivalent toward such diversity. »
« As models of assimilation, she named PQ candidates Djemila Benhabib and Maka Kotto (though even Kotto, who was born in the African country of Cameroon, fails his party’s new mother-tongue test). »
http://www.montrealgazette.com/life/Macpherson+night+among+nous/7175777/…

« But it is not proposing to introduce new restrictions, such as extending Bill 101 to CEGEPs, or to companies with fewer than 50 employees — two measures that language hawks in Quebec are clamouring for. »
http://www.montrealgazette.com/news/Editorial+Star+candidates+bolster+qu…

« […] the significant minority of xenophobic voters to whom the PQ is appealing with its campaign against “multiculturalism” or diversity. »
http://www.montrealgazette.com/opinion/Macpherson+Quebec+Lancelot/707375…

« For Marois, Queen Elizabethis emblematic of the rift in cultures between Quebec and the rest of Canada, which puts youths in prison, abolishes the gun registry, forces seasonal workers into lower paid jobs — and speaks English, not French. »
http://www.montrealgazette.com/news/Marois+plays+anti+anglo+audience/705…

« All this is anglophobic nonsense and misrepresentation. For one thing, the grants do nothing to detract from the prevalence of French in the metropolis. »
http://www.montrealgazette.com/life/Editorial+Anglo+funding+takes+nothin…

« Her ally Mario Beaulieu, president of the small but loudly anglophobic Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, stands faithfully by her side. »
http://www.montrealgazette.com/news/Marois+losing+allies+Bill+CEGEPs/453…

« All this is anglophobic nonsense and misrepresentation. For one thing, the grants do nothing to detract from the prevalence of French in the metropolis. »
http://www.montrealgazette.com/life/Editorial+Anglo+funding+takes+nothin…

 

Dudes, take a chill pill and stop mixing up “hate” with “criticism”. In the famous words of Inigo Montoya:

Categories: Quebec

Subscribe to the post

3 comments

  1. Raymond Labelle says:

    Il n’y a pas que cette liste, ça fuse de partout depuis des décennies – ça finit par laisser des marques durables dans les esprits. On le voit aux commentaires des lecteurs, souvent affreux, qui seraient censurés s’ils étaient dirigés contre d’autres groupes.

    On accuse les Québécois de fascisme et de xénophobie, et comme l’antifascisme et l’anti-xénophobie sont “politically correct”, on peut baver à volonté sur ce peuple sur n’importe quel aspect de sa vie – voilà l’astuce! Comme s’il n’y avait pas de xénophobie dans les autres provinces. Comme si adopter des mesures de protection de la langue étaient elles-mêmes du racisme et la xénophobie. Comme si demander à quelqu’un qui n’est pas un anglo-québécois d’aller à l’école ou même au Cégep en français était une terrible punition. Est-ce punir un citoyen espagnol d’origine turque qui vit en Espagne que de lui demander d’envoyer ses enfants à l’école espagnole?

    La minorité anglophone du Québec jouit d’une protection et de droits beaucoup plus que les francophones ailleurs au Canada où ceux-ci ont constamment été bafoués jusqu’à ce que finalement cette violation continue atteigne son but et qu’ils soient en train de disparaître : comment alors oser nous traiter de racistes et de xénophobes dans ces circonstances? L’anglais gagne du terrain au Québec comme le montre le dernier recensement, il n’est nullement menacé, bien au contraire – c’est encore le français qui est en perte de vitesse, principalement à cause du fait que les allophones s’intègrent au milieu anglophone à environ 50% (ça prend 80% d’intégration au français pour que celui-ci ne recule pas). C’est sur ce terrain que se joue notre survie en tant que peuple.

    Aucun journaliste d’un grand journal n’oserait manifester autant de mépris et de hargne contre d’autres groupes au Canada que les Québécois francophones de façon aussi systématique et continue que vous et bien d’autres le font (et tant mieux pour ces autres groupes, je ne le leur souhaite pas) – la chasse anti-Québec est ouverte. Mais bon, comme la copie se vend bien…

    Heureusement, on trouve aussi au Canada anglais des personnes à l’esprit plus grand.

    Quant à vous, Mme Pellerin, vous jouez le rôle de la francophone de service pour donner de la crédibilité aux pires préjugés anti-québécois et cela m’attriste.

  2. Raymond Labelle says:

    J’étais curieux de voir comment vous traitiez d’autres sujets que la question du Québec et suis tombé sur votre topo sur la question des pipelines (http://blogs.canoe.ca/eyeonthehill/environment/how-not-to-panic-over-pipeline-concerns/ ). Cela a m’inspire les commentaires qui suivent.

    Il y a certains manques dans le traitement – des questions qui surgissent et qui n’ont pas été abordées. Par exemple, vous dites que les nouveaux pipelines sont plus sécuritaires. Même en acceptant ceci, les nouveaux seraient-ils construits en plus des anciens ou en remplacement des anciens? S’ils sont construits en plus, bien sûr cela n’ajoute rien à la sécurité des anciens.

    Ensuite, quelle proportion du gaz naturel et du pétrole transporté dans ces pipelines est destinée à l’exportation et quelle proportion est destinée à l’usage domestique? Bien sûr, cela change le portrait sur le degré de nécessité de transporter telle ou telle quantité d’hydrocarbures.

    Enfin, il ne faut pas oublier de toujours situer le dossier de l’extraction et du transport d’hydrocarbures dans le contexte du caractère fini de ces ressources, de la possibilité de conserver davantage l’énergie et de se tourner vers d’autres sources.

    L’animatrice n’était pas très curieuse des aspects du dossier mentionnés ci-haut, pourtant fondamentaux.

    Et ceci sont des questions qui m’apparaissent à moi, un non-professionnel, sans n’avoir fait aucune recherche – ça n’est pas moi le journaliste – je ne suis pas payé pour ça – j’ai sans doute oublié des choses.

    On aurait plus cru voir un spot publicitaire de l’industrie du pipeline déguisé en journalisme que du véritable journalisme.

    Considérant ces déficiences journalistiques, la petite blague sur le télétransport était trop facile, voire déplacée. Ça aurait pu fonctionner si on avait conclu à la nécessité de ces pipelines suite à une enquête rigoureuse qui fait le tour de la question, ce qui n’était pas le cas ici.

    Ceci est la dernière chronique que je lis de vous et donc, que je commente. Je crains (peut-être à tort mais je ne prends pas de risque) me sentir un devoir d’intervenir encore en vous lisant ou en vous écoutant davantage, ce qui me prendrait trop de temps et d’énergie.

  3. Raymond Labelle says:

    Bon, allez, une petite dernière intervention.

    Voici deux sujets que l’on ne voit pas souvent traités dans les journaux anglais et que vous pourriez aborder.

    Le Québec a l’un des meilleurs résultats à l’épreuve de mathématiques du PISA au monde, et le meilleur au Canada – détails ici –
    Résultats –
    http://www.statcan.gc.ca/pub/81-590-x/2010001/tbl/tblb2.1-fra.htm
    Détails sur ce qu’est le PISA – http://www.pisa.gc.ca/fra/pisa-2009.shtml
    En gros : un test normatif appliqué aux pays de l’OCDE et à d’autres partenaires aux ados de 15 ans en culture mathématique, scientifique et en compréhension de texte par échantillons représentatif de le population scolaire.

    Le Québec a l’un des plus bas taux de crimes haineux au Canada (seuls TN et l’IPE ont des taux plus bas):
    http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/120412/t120412b001-fra.htm
    Ça vaut la peine de le mentionner, étant donné ce qu’on lit chez certains chroniqueurs.

    Détails sur la nature de la chose :
    http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/120412/dq120412b-fra.htm

    Salut bien,

    RL

Comments are closed.